Utilitaire de loisirs

Quelle assurance auto pour un fourgon aménagé ?

Comme l’exige la loi, tous les véhicules terrestres à moteur sont obligés d’avoir une assurance. Les fourgons aménagés n’échappent pas à la règle, qu’ils soient homologués ou non. Ne négligez donc pas cette étape avant de prendre les routes pour ne pas vous faire lourdement pénaliser.

Assurer un fourgon aménagé : ce qu’il faut savoir

Rouler sans assurance auto en France vous expose à de lourdes pénalités. Conformément à la règlementation, un véhicule terrestre à moteur doit être muni au minimum d’une assurance responsabilité civile dont la mission est d’indemniser les dommages causés aux tiers et aux passagers. Ne pas se soumettre à cette obligation peut vous coûter très cher : en plus de l’immobilisation et de la confiscation du véhicule, votre permis sera retiré et vous devrez régler une amende de 3750 euros. Avant de prendre le volant de votre fourgon aménagé, rendez-vous donc auprès de votre assureur habituel pour y souscrire un contrat. Le choix de l’offre s’effectue en fonction du véhicule (ancienneté, valeur, lieu de stationnement, homologation…), de vos besoins (options, garanties) ainsi que de l’utilisation du fourgon (voyage à l’étranger, usage professionnel, utilisation privée uniquement, etc.).

L’assurance classique pour les fourgons CTTE

Le choix de la couverture va dépendre de l’homologation de votre fourgon aménagé. S’il est dit CTTE c’est-à-dire qu’il n’est pas homologué, il va falloir vous tourner vers une assurance dédiée aux voitures classiques. Cette offre a l’avantage d’être moins onéreuse. En revanche, en cas de sinistres, vous ne bénéficiez d’aucune indemnisation sur les différents aménagements réalisés. D’où l’intérêt de bien négocier votre contrat avec l’assureur en lui demandant de couvrir le contenu du véhicule. Lors de votre souscription, prenez soin de toujours choisir les bonnes garanties. Parmi les plus indispensables figure la garantie objets transportés qui couvre les biens présents dans le véhicule. Avoir une garantie assistance est aussi recommandé pour être remorqué et accédé à un véhicule de remplacement le temps des réparations. La garantie panne et accident prendra en charge les dommages matériels et corporels subis. Enfin, il est également pertinent d’avoir une garantie contre l’incendie et le vol.

L’assurance camping-car pour les fourgons homologués

Avec les règlementations qui évoluent, trouver une assurance pour un fourgon aménagé qui n’est pas homologué peut rapidement devenir un parcours du combattant. C’est pourquoi il est vivement conseillé d’obtenir une homologation pour votre van aménagée. Cette démarche s’effectue auprès des services des mines. Après avoir réalisé tous les travaux aux normes, le véhicule est présenté à un organisme de contrôle agréé. Un procès-verbal est dressé par celui-ci pour attester de la conformité du véhicule. Ce document permet d’obtenir la carte grise VASP. Pour ce type de fourgon aménagé, il est préférable de miser sur une assurance camping-car étant donné qu’il a déjà été homologué. Attention, pour être éligible à cette assurance, vous devez avoir plus de 25 ans et être titulaire d’un permis depuis plus de 3 ans. Le coût du contrat va dépendre de la marque du fourgon, du modèle, de sa valeur à neuf, de votre profil ainsi que des aménagements réalisés.