Utilitaire professionnel

LOA ou LLD pour un véhicule utilitaire d’entreprise ?

Les entreprises qui ne souhaitent pas investir trop d’argent dans l’achat de véhicules utilitaires ont pour alternative le leasing. Grâce au leasing, l’entreprise ne fait que louer ses véhicules et ne paie que les frais correspondant à leurs usages. Si d’ordinaire la LLD est la formule la mieux indiquée pour les professionnels du fait de ses avantages spécifiques, rien ne les empêche de souscrire une LOA s’ils y trouvent leurs comptes.

Souscrire une LOA pour un véhicule utilitaire d’entreprise

Pour l’entreprise, la LOA ou location avec option d’achat consiste à faire acheter l’utilitaire de son choix à un établissement financier qui met le véhicule à sa disposition en contrepartie d’un loyer mensuel. Comme il s’agit d’un contrat régi par le code de la consommation, il est accordé au locataire un délai de rétractation de 14 jours lui permettant de changer d’avis. La particularité de la LOA c’est que c’est la seule formule à proposer une option d’achat à lever à la fin de la période de location. Si l’entreprise souhaite introduire son véhicule parmi son patrimoine, elle n’a donc qu’à régler le montant de sa valeur résiduelle préalablement fixée auprès du loueur, valeur souvent plus faible que celle du marché. Si l’entreprise ne souhaite pas devenir propriétaire, elle peut cependant restituer le véhicule à la fin de son contrat et payer des frais de remise en état si cela est nécessaire. L’avantage de la LOA pour un utilitaire d’entreprise c’est que lorsque les frais de remise en état dépassent le montant de la valeur résiduelle de la voiture, l’entreprise peut faire des économies en décidant de la racheter, ce qui n’est pas possible en LLD. Par ailleurs si elle est décidée à effectuer l’acquisition de toute façon, elle peut se prévaloir de son droit à l’option d’achat de manière anticipée au bout d’un an de location. Dans le cadre d’une LOA pour véhicule utilitaire d’entreprise, le montant des charges locatives est déductible des résultats imposables de l’entreprise et la TVA est récupérable à 100%.

Souscrire une LLD pour un véhicule utilitaire d’entreprise

La location longue durée est une opération qui consiste à prendre possession d’un véhicule utilitaire sans l’acheter en contrepartie d’un loyer mensuel. Le principe de base est donc le même que pour la LOA sauf que la LLD ne permet pas l’acquisition du véhicule au terme du contrat. Et même si certains loueurs acceptent de revendre le véhicule à l’entreprise à l’issue d’une vive négociation, son prix d’achat sera plus cher que si la société avait décidé de l’acheter depuis le début. Le premier avantage de la LLD est qu’il offre un kilométrage conséquent répondant aux besoins des professionnels en matière de déplacement (voir : devis gratuit LLD). Ainsi il est possible de bénéficier d’une limite kilométrique allant de 60 000 à 120 000 km pour 2 à 4 ans de location. Avec une LLD, aucun apport initial n’est exigé, ce qui évite à l’entreprise de mobiliser des capitaux. Le contrat inclut généralement de nombreux services comme l’entretien, la réparation, l’assistance, le véhicule de remplacement en cas de panne ou même l’assurance. La gestion de la flotte est ainsi externalisée, permettant à l’entreprise de se concentrer sur son cœur de métier. À noter que pour réduire les coûts, il est possible de négocier le prix des services supplémentaires lorsque la flotte est importante.